Après extraction des précieuses fèves de cacao, les cabosses sont considérées comme des déchets. Elles sont désormais recyclées en tant qu’engrais, paillage ou couvre-sol décoratif, souvent avec une allégation « utilisable en agriculture biologique ».

Le Centre national d’informations toxicologiques vétérinaires (CNITV) recense chaque année des cas d’intoxication de chiens avec ces coques de cacao.

« Ce sont surtout les produits de paillage qui posent problème, car la concentration en théobromine y est importante, explique Laurence Tavernier, docteure vétérinaire au CNITV. Dans les engrais, les coques sont mélangées à d’autres composants, ce qui limite la présence de la molécule. »

De 2 à 10 fois plus de théobromine que dans le chocolat !

Les concentrations en théobromine des cosses de cacao peuvent être de 2 à 10 fois plus importantes que dans le chocolat. Le Centre antipoisons de Belgique a calculé que, pour un chien de 10 kg, ingurgiter 250 g d’engrais ou 80 g de couvre-sol était potentiellement mortel.

En théorie, le chat peut aussi être victime d’une intoxication par la théobromine, mais les cas sont beaucoup plus rares : « Le chat est moins tenté d’aller goûter ce type de produits », précise Laurence Tavernier.

« extrait de la revue 60 millions de consommateurs du 2 octobre 2020 »

 

Laisser un commentaire

Ecrivez et appuyez sur la touche "Entrer" pour lancer la recherche